EdCamp Montréal : c’est cette semaine!

0
115

(Mise à jour) C’est cette semaine, le 1er novembre, qu’aura lieu le premier edCamp officiellement bilingue. Et c’est à l’école Wilfrid-Bastien, dans l’arrondissement St-Léonard à Montréal, que ça se passe!

(Publication originale : 6 septembre 2012)

Avez-vous l’impression que les congrès auxquels vous participez reviennent toujours au même? Y a-t-il un sujet précis qui vous intéresse, mais pour lequel vous ne recevez jamais de formation? Remédiez à cela, inscrivez-vous à un edCamp!

Le tout premier edCamp, ou CampEd en français, a été organisé en 2010 à Philadelphie par un groupe d’enseignants fatigués des séances de développement professionnel générales, s’adressant à tous et personne à la fois. Ils ont décidé d’organiser eux-mêmes une journée de formation sur des sujets qui les intéressent directement. Les fils conducteurs : démocratie et technologie.

 

edCamp / CampEd Montréal le 1er novembre

Ce sera le premier edCamp officiellement bilingue de l’histoire du mouvement. Organisé notamment par l’enseignant Pierre Poulin (qu’on connaît pour sa iCl@sse), la directrice Isabelle Massé, l’animateur RÉCIT de la CS de la Pointe-de-l’Île François Rivest et la spécialiste des technologies éducatives Amber Judge, il se tiendra le 1er novembre à l’école Wilfrid-Bastien, dans l’arrondissement St-Léonard.

Tous les détails sont ici.

À noter qu’il faut s’inscrire avant la tenue de l’événement puisque le nombre de place est limité.

Il y a aussi une page Facebook pour l’événement.

 

CampEd Québec en préparation

Une toute nouvelle édition de CampEd se prépare aussi pour la ville de Québec. Les détails ne sont pas encore connus, mais ils seront communiqués au fur et à mesure de l’avancement du projet. Si des gens de la région de Québec sont intéressés à collaborer à l’organisation, n’hésitez pas à contacter le responsable des EdCamps au Québec, Pierre Poulin, ou la responsable de l’édition Ville de Québec, Audrey Miller.

 

Le concept en quelques mots

L’événement dure une journée (un samedi ou une journée pédagogique), l’inscription est gratuite (ou moyennent quelques frais pour couvrir des dépenses comme le lunch) et la participation est volontaire. Les enseignants intéressés s’y inscrivent et peuvent suggérer des sujets de discussion sur le Wiki ouvert avant l’événement. Le programme se construit donc collectivement. Le jour même, on finalise ensemble l’horaire de la journée sur 3 à 5 plages de 50 minutes. Évidemment, l’horaire peut varier selon les contextes.

Les participants à un Edcamp ne sont pas obligés d’animer un atelier, mais ils doivent idéalement avoir envie de participer à l’élaboration du programme de la journée pour être certains d’y trouver quelque chose qui les intéressera.

Sur place, des facilitateurs démarrent les séances, qui peuvent être simplement des discussions et réflexions collectives ou carrément une séance de travail visant à construire quelque chose de façon collective.

En fin de journée, les participants se rassemblent pour la clôture de la journée. Pendant une heure, des volontaires font une très courte présentation d’outils ou applications technologiques qu’ils affectionnent particulièrement (idéalement moins de 5 minutes). Les découvertes sont consignées dans un document qui accessible à tous.

Le site eSchool News propose un article qui décrit encore plus en détails le concept d’Edcamp.