Résultats d’une recherche sur la persévérance et la réussite scolaire en milieu francophone public et pluriethnique

1
292

Une vaste recherche québécoise livre ses conclusions dans un rapport paru le 16 octobre. Au menu : trois facteurs de persévérance et de réussite identifiés en milieu scolaire francophone public et pluriethnique, des enseignants qui refusent d’adapter leur pratique et une remise en question des résultats scolaires comme mesure de classement des élèves.

Comment appuyer les écoles secondaires publiques dans leurs efforts pour favoriser la persévérance et la réussite scolaires et la réussite éducative des élèves, notamment ceux issus de l’immigration et, plus particulièrement, ceux appartenant à des minorités visibles? Tel était l’objectif principal de cette recherche réalisée dans trois commissions scolaires francophones de l’île de Montréal, de 2008 à 2012, sous la direction de Pierre Toussaint Ph. D de l’Université du Québec à Montréal (UQÀM).

On a ainsi mis en relation différentes caractéristiques (sexe, âge, origine ethnoculturelle, langue maternelle et langue parlée dans la famille et avec les amis, activités parascolaires pratiquées) des élèves avec les résultats scolaires en français, mathématiques et anglais langue seconde. On a notamment confirmé que les résultats en anglais langue seconde, surtout en première année du secondaire, sont nettement influencés par la langue maternelle ou la langue parlée avec les frères et sœurs.

La recherche a aussi permis d’identifier trois facteurs de persévérance et de réussite scolaire dans ces milieux :
– le support de la famille;
– la motivation de l’élève;
– l’influence positive de l’enseignante ou de l’enseignant auprès de l’élève.

Enfin, on a observé que certains enseignants hésitent ou refusent d’adapter « leurs interventions pédagogiques et professionnelles ou leurs mesures organisationnelles en tenant compte des caractéristiques ethnoculturelles des élèves. »

Les chercheurs remettent maintenant en question « la fiabilité et la crédibilité des résultats scolaires comme mesure de sélection pour le classement et la qualification des élèves et comme source de données pour produire des analyses ou des méta-analyses ».

Des recommandations et des pistes de recherche relatives à la persévérance et la réussite scolaires des élèves, notamment ceux issus de l’immigration et, plus particulièrement, ceux appartenant à des minorités visibles, ont été fournies aux partenaires, dont la Direction des services aux communautés culturelles du MELS.

 

Référence de l’étude : Pierre Toussaint, Cynthia Martiny, Gabriel Fortier, Gilles Raîche, Mélissa Bissonnette et Fernand Ouellet. (2012). Rapport de la recherche sur la persévérance et la réussite scolaires de jeunes dans les milieux où immigration et défavorisation se conjuguent : soutien au milieu scolaire et aux parents dans le développement d’interventions pédagogiques et sociales adaptées : Des écoles secondaires francophones, publiques et pluriethniques semblables mais différentes. UQAM. Montréal. QC.

1 COMMENTAIRE

  1. Bonjour,
    en Guadeloupe, il existe un dispositif de lutte contre l’échec scolaire.
    Je constate que vous avez une bonne approche de la question.Nous pourrions nous inspirer pour renforcer les actions initiées dans mon pays.
    Très cordialement.

Comments are closed.