Des jeux vidéo qui font bouger les filles

0
51

Jeu vidéo a longtemps rimé avec sédentarité. Or, la venue de nouvelles consoles où le joueur doit bouger changerait la donne et pousserait plusieurs adolescents à s’activer davantage. C’est du moins la conclusion d’une étude menée auprès de 1209 jeunes par des chercheurs de l’Université de Montréal.

Si les garçons sont plus adeptes de jeux vidéo que les filles, celles-ci sont plus nombreuses à s’adonner à ceux dits « physiques ». « Il s’agit principalement de jeunes filles qui se soucient de leur poids, indique l’auteure de l’étude, Jennifer O’Loughlin, dans un communiqué. Elles réalisent en moyenne deux séances de 50 minutes de jeu par semaine. » Selon la chercheuse, les filles seraient plus à l’aise de faire de l’exercice à la maison qu’à l’école, où elles auraient l’impression qu’on les juge.

L’étude a identifié les jeux physiques les plus populaires comme étant Wii Sports (68 %), Dance Dance Revolution (40 %), Wii Fit Yoga (34 %) et Boxing (15 %).

Pour l’auteure, ce temps passé devant l’écran constitue une bonne nouvelle. « Étant donné que moins de 15 % des enfants et des adolescents s’adonnent régulièrement à des activités physiques, nous sommes heureux de constater que le jeu vidéo peut contribuer à l’atteinte des niveaux recommandés », indique-t-elle. En effet, l’Agence canadienne de santé publique recommande aux jeunes de pratiquer 60 minutes d’activité physique intense ou modérée chaque jour.

Par contre, une récente étude américaine menée auprès d’enfants de 9 à 12 ans a démontré que ceux qui jouaient à des jeux vidéo « physiques » ne dépensaient pas réellement plus d’énergie dans une journée que les autres. En fait, ils la dépenseraient simplement différemment.