Conclusion

0
41

(Page précédente)

Tous ces projets ne constituent pas une liste exhaustive des nombreuses initiatives technopédagogiques réalisées dans les écoles chaque année. Certains enseignants sont très créatifs quand vient le temps de lancer de telles initiatives.

Mais avant de se lancer dans l’aventure, il faut s’assurer que le projet soit techniquement réalisable avec l’équipement disponible. Vient ensuite la question des compétences technologiques. Les enseignants moins férus d’informatique peuvent demander un coup de pouce aux conseillers pédagogiques ou à la personne-ressource du RÉCIT de leur commission scolaire, à leurs collègues et même à leurs élèves. Ces derniers sont souvent très débrouillards et bien fiers de pouvoir « en montrer » à leur prof! Marie-France Fortin, qui a introduit la tablette numérique dans sa classe en septembre dernier, n’hésite pas à collaborer de cette façon avec ses élèves. « Chaque élève doit devenir super compétent dans une application, il devient LE spécialiste. Par exemple, j’ai deux élèves dont le travail était d’explorer une application pour la prise de note et de l’expliquer aux autres », expliquait-elle en entrevue à l’Infobourg en début d’année.

Pour poursuivre votre tempête d’idées, vous pouvez dénicher plusieurs projets sur les sites de Carrefour éducation, Prof Inet et du RÉCIT.

 

Quelques sources d’inspiration supplémentaires :

Création de contes numériques

Réalisation d’un flash mob ou d’un lip dub

Un cercle de lecture et d’écriture virtuel

Un festival de film

Une ligne du temps musicale

Le cinéma dans une classe TED

Un journal virtuel

Une soirée du hockey pas comme les autres

La classe la plus techno au pays

Ces enseignants qui twittent

Les médias sociaux font leur entrée dans les classes

Enseigner à l’ère des hackers

Article précédentParents inclus
Article suivantQu’osse ça donne ?
Nathalie est journaliste. Ses thèmes de prédilection sont la famille, l’éducation, la santé, la consommation, l’environnement et les phénomènes sociaux. Elle collabore notamment au journal La Presse.