L’OQRE publie des cas d’écoles du secondaire choisies pour leur utilisation des résultats au test de compétences linguistiques afin d’améliorer l’apprentissage des élèves

0
37

TORONTO, le 15 juin 2011 /CNW/ – L’Office de la qualité et de la responsabilité en éducation (OQRE) diffuse aujourd’hui les résultats des écoles et des conseils scolaires au Test provincial de compétences linguistiques (TPCL) 2010-2011. Dans le cadre de cette diffusion, l’OQRE présente des études de cas d’écoles qui ont réussi à améliorer les compétences linguistiques de leurs élèves, comme le démontrent les progrès des résultats au TPCL d’une année à l’autre. Les deux écoles de langue française choisies cette année sont l’école secondaire Macdonald-Cartier de Sudbury et l’école secondaire catholique Sainte-Famille de Mississauga.

Ces écoles se situent à différentes étapes de leur chemin d’apprentissage et ne représentent que deux des nombreuses communautés scolaires dévouées de tout l’Ontario. Elles se distinguent par leur leadership, des stratégies basées sur l’analyse des données et des initiatives prises à l’échelle de l’école afin d’aider chaque élève à réussir. Chacune de ces écoles a adopté un plan d’action fondé sur sa situation particulière afin d’œuvrer activement à l’amélioration des résultats des élèves, en s’appuyant sur les résultats des tests provinciaux.

« Les résultats de l’OQRE permettent aux communautés scolaires de célébrer leurs succès et de repérer les élèves ayant besoin de soutien additionnel », a dit Marguerite Jackson, directrice générale de l’OQRE. « Utilisés conjointement avec les données issues de la salle de classe et du conseil scolaire, les résultats de l’OQRE permettent de se faire une idée plus précise de l’apprentissage des élèves et sont devenus, au cours des années, un catalyseur de l’amélioration du rendement des élèves et un outil essentiel sur lequel les éducatrices et éducateurs s’appuient. »

Le personnel de ces écoles a confié à l’OQRE ce que les résultats du test ainsi que d’autres données leur ont enseigné au sujet de leurs élèves et les méthodes innovatrices qu’il a adoptées pour répondre à leurs besoins.

  • École secondaire Macdonald-Cartier (Sudbury)
    « Ce qui importe, c’est de ne pas baisser les bras. Nos élèves savent que nous prenons à cœur leur réussite. En parlant le même langage, en ciblant bien nos interventions, en nous assurant de travailler ensemble dans la même direction, nous continuerons à progresser. »
    Rolande Pilon, directrice et Jacynthe Duchesneau, enseignante responsable du dossier de la réussite en littératie
  • École secondaire catholique Sainte-Famille (Mississauga)
    « Tout élève peut réussir. Il nous appartient de l’accompagner, de le guider et de mettre en place les stratégies qui répondent à ses besoins. »
    Alain Lalonde, directeur

L’intégralité de ces cas d’écoles ainsi que ceux des années précédentes sont disponibles auwww.oqre.on.ca.

Certains des points récurrents définis par les écoles comme des facteurs influençant l’apprentissage des élèves en littératie sont les communautés d’apprentissage professionnelles; la prise de décisions fondée sur les données; une approche à l’échelle de l’école en matière de littératie et du rendement des élèves; la création de petits groupes d’élèves pour l’apprentissage du français; l’enseignement différencié et de qualité élevée; une intervention précoce des élèves à risque; le suivi des progrès de tous les élèves; la participation des parents; la coordination de la planification de l’amélioration entre les écoles et le conseil scolaire ainsi que la mise en œuvre d’initiatives du ministère de l’Éducation.

Le communiqué provincial intitulé « Les écoles et les conseils scolaires de l’Ontario reçoivent leurs résultats au test de compétences linguistiques de 2011 » est aussi disponible.

Les résultats de l’ensemble des écoles secondaires et des conseils scolaires financés par les deniers publics sont disponibles au www.oqre.on.ca.