Jouons : conclusion et avenir

2
49

(Article précédent)

Les jeux sérieux se propagent de plus en plus dans le monde de l’éducation. Même si certains jugent que les jeux vidéo sont une perte de temps, d’autres vont jusqu’à dire que les jeunes devraient même passer plus de temps à jouer pour changer le monde. Ils sont friands de cette activité et maîtrisent aisément cette technologie. En plus, ils entrent en contact avec d’autres joueurs à travers la planète et développent une vie sociale dans des environnements entièrement virtuels.

Les jeux sérieux sont-ils une question de mode? « Sûrement pas, prétend Yasmine Kasbi. Nous ne sommes qu’au début de la trajectoire. Il reste encore beaucoup à faire! Il suffit de comparer le programme scolaire complet d’un enfant de 3 à 18 ans et de répertorier les serious games existants pour faire constat. » « Il est temps de donner un coup de collier, ajoute Samuelle Ducrocq-Henry. Et Montréal est très bien placée pour donner le ton. »

Des jeux sérieux sont maintenant à la disposition des élèves de tous les niveaux scolaires et toutes les disciplines. Testez-en quelques-uns! Amusez-vous à valider leur qualité pédagogique, leurs contenus et leur jouabilité! Les textes et les images sont-ils bien équilibrés? Y a-t-il une bonne coordination entre le scénario et la matière? Le graphisme est-il réussi? Le jeu est-il divertissant? Vous laisserez-vous prendre au jeu?

2 COMMENTAIRES

Comments are closed.