Retour sur le 29e colloque de l’AQUOPS

0
34

L’édition 2011 du colloque de l’Association québécoise des utilisateurs de l’ordinateur au primaire et au secondaire (AQUOPS), qui a eu lieu du 19 au 21 avril, a rassemblé cette année plus de 800 participants venus des quatre coins du Québec.

Ce 29e colloque, qui avait lieu à Québec pour une deuxième année consécutive, proposait cette année 115 ateliers thématiques et ateliers conférences ou laboratoires portant sur une variété de sujets, autour du thème « TIC en jeux ». En effet, Mario Morin, président de l’AQUOPS, associe la démarche d’intégration des TIC en classe à une équipe sportive qui se met en place : elle utilisera toutes ses ressources pour faire une mise au jeu. Pour lui, l’école est comme un terrain de jeux où l’on réunit des joueurs particuliers : des élèves! Et l’enseignant agit comme un coach qui accompagne ses joueurs.

Le colloque est aussi un terrain d’entraînement, où les participants peuvent apporter leur expertise et fabriquer des projets à réinvestir en classe, en plus d’être un lieu de rencontres entre les acteurs du milieu. Cette année, le nombre de participations a augmenté de plus d’une centaine de personnes; les organisateurs sentent qu’il y a une demande d’apprivoisement et de formation sur les nouvelles technologies, notamment avec l’annonce de la nouvelle mesure « un TBI par classe et un ordinateur portable par enseignant ».

L’après-colloque

Si les organisateurs du colloque reçoivent beaucoup de commentaires positifs de la part des participants une fois l’évènement terminé, ils ne savent pas si (ni comment) ces derniers réintègrent leurs apprentissages dans leur commission scolaire ou dans leur classe.

Selon M. Morin (en entrevue à l’émission de la Voix du libre), les enseignants sont confrontés à des modèles, qui ne correspondent pas nécessairement à leurs pratiques pédagogiques journalières. Il y a parfois des contextes défavorables, comme le manque de temps, le manque d’habiletés à utiliser les technologies, le manque de matériel technologique, etc.

C’est pourquoi M. Morin essaie de leur inculquer qu’il est possible d’adapter un modèle à leur enseignement. De plus, la réintégration d’un modèle dans sa classe évite d’avoir à tout réinventer, d’autant plus que c’est rassurant lorsqu’on sait qu’un modèle a réussi dans une autre classe. En somme, réinvestir ses apprentissages nécessite une bonne réflexion et une bonne adaptation de la part de l’enseignant.

Alors enseignants, n’hésitez pas à faire part de vos réinvestissements. Vous pouvez également évaluer les ateliers auxquels vous avez participé.

Prix Chapo

Chaque année, l’AQUOPS décerne cinq prix CHAPO à une personne ou à une équipe qui s’est démarquée dans son engagement et la qualité de son travail dans le domaine des TIC. Voici la liste des gagnants pour cette année :

–        Marc-André Lalande (RÉCIT national à la FGA);

–        Steve Quirion (RÉCIT Univers social);

–        Julie Beaupré (GRICS et Carrefour éducation);

–        Johann Bolduc (École Vanguard);

–        Gisèle Viau (École le Tournesol, CS des Patriotes).

L’an prochain, le colloque fêtera son 30e anniversaire! L’invitation, au rythme du tam-tam, est déjà lancée!

À lire aussi :

Blogue de l’AQUOPS 2011

Retour sur le colloque de l’AQUOPS 2011

Colloque de l’AQUOPS, 29e édition, une mise en jeu réussie du RÉCIT!

L’émission sur les logiciels libres à la La voix du libre. Les invités : Mario Morin (président de l’AQUOPS), André Cotte (du site Carrefour éducation), Pierre Lachance (du Service national du Récit, de la mathématique, de la science et de la technologie (MST)) et Claude Frenette (des Services du Récit à l’enseignement privé).