Retour sur Clair 2011 : vision d’avenir… (Seconde partie)

1
37

Du 27 au 29 janvier dernier avait lieu à Clair, au Nouveau-Brunswick, la rencontre internationale Clair2011, un rassemblement d’éducateurs (enseignants, élèves, CP, des gens du Ministère de l’Éducation du Nouveau-Brunswick, de l’APTICA, etc.), mais aussi de quelques gens d’affaires intéressés par l’éducation, le Web 2.0 et la collaboration. Les enseignants Sylvain Bérubé et Catherine Lapointe partagent avec nous l’expérience qu’ils y ont vécue. (Dernière de deux parties.)

Lire la première partie…

Parlant de Twitter, une majorité des gens sur place a grandement utilisé cet outil pendant toute la durée de l’événement, notant, résumant, co-construisant leur réflexion en échangeant avec les autres participants et, bien sûr, plusieurs personnes non présentes. Ainsi, 334 personnes ont participé via Twitter à Clair2011. C’est beaucoup plus que les quelque 190 présentes physiquement sur les lieux, et plus du triple de l’an dernier. Ces gens de partout ont généré plus de 3 fois plus de gazouillis qu’en 2010, selon Michelle Deschênes et Séverine Parent de la société Iteractive… preuve que les gens se sont plus approprié l’outil? Poser la question, c’est sans doute y répondre!

En résumé, ce bouillon de projets transmis de façon si généreuse par les élèves et le personnel a fait germer un bon nombre de questions et d’idées dans la tête des technopédagogues présents à cette non-conférence. Cette évolution des TIC en éducation mérite effectivement un temps de réflexion. À la question « Pourquoi les intégrer? », tous vous répondront : pour rendre les apprentissages stimulants, dynamiques, pour partager, pour réseauter, etc. Mais à la question « Comment les intégrer? », la réponse reste encore sujette à une foule de contraintes d’ordre budgétaire, administratives, logistiques et même humaines. La formule adoptée par les organisateurs de Clair, Roberto Gauvin et Mario Asselin en tête, laisse la place à la co-construction via les échanges entre les participants, ce qui dynamise les discussions et les rend encore plus signifiantes.

En guise de conclusion, voici un commentaire de Sébastien Paquet (envoyé via Twitter). Clair2011 : Une occasion de baigner pour quelques jours parmi des esprits semblables qui sont fascinés par les possibilités nouvelles offertes par les technologies. Aussi, une occasion d’élargir ses horizons et de raffermir sa compréhension des enjeux de l’évolution de l’apprentissage. Il est plus facile de défendre une vision avant-gardiste quand on a des centaines d’amis qui la comprennent déjà!

Pour la liste des ateliers et les traces de certaines discussions, on peut consulter le wiki de Clair2011.

L’Infobourg remercie ceux qui ont été ses yeux et ses oreilles pendant l’événement et vous invite à visiter leurs pages pour en savoir plus sur ce qui les anime!

par Sylvain Bérubé
http://sylvainberube.com
http://twitter.com/slyberu

et Catherine Lapointe
http://pedagogie.csdecou.qc.ca/catherinelapointe
http://twitter.com/catlap78

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.